• Menu Twitter

     

    Depuis le début de l'année, je mène avec ma classe l'expérience de twitter. C'est une expérience très enrichissante et motivante pour les élèves puisque l'aspect communication directe et lecture directe leur donne envie de produire.

    Dans le cadre de mon fil rouge autour des contes, je me suis lancée avec ma classe dans les contes collaboratifs via twitter.

     

    Les étapes

    1) Trouver des classes partenaires

    Sur twitter, il y a plusieurs manières de trouver des classes partenaires pour un projet :

    - soit on participe au twittconseil : on propose des projets, on s'inscrit dans ce qui nous convient

    - soit on lance un appel parmi les partenaires connus de la classe ou par l'enseignant auprès des collègues qu'ils connait ou pas wink2

    Pour ma part, je fais les deux. Ainsi pour le premier projet, je me suis rapprochée de deux classes françaises (@lesCM2c et @brossocm21) et pour le second j'ai proposé un projet à deux classes du New Brunswick au Canada (@Copaincami et @classenadine)

     

    2) Élaborer précisément le projet d'écriture

    • Le premier projet a été mis en place par la maitresse de @brossocm21 et il s'agissait d'écrire un conte étiologique en utilisant l'imparfait et le passé simple. Nous avons défini un calendrier d'écriture, environ 3 semaines pour que le projet ne s'étale pas dans le temps.

    Voici le lien vers le Googledoc préparé pour l'organisation : ICI

    Ce projet s'est inscrit en parallèle d'un projet littéraire lancé par LES ETRANJAILLEURS (@91Etranj). Nous avons choisi une balise qui nous permet de retrouver nos textes et de les compiler dans un storify au fur et à mesure. Cette balise est #re3c.

    (Vous pouvez retrouver les échanges par là : https://twitter.com/search?q=%23re3c&src=savs)

    Chaque classe a donc travaillé sur le conte étiologique (ou des origines) avant de se lancer dans l'écriture collaborative.

     

    • Le second projet, je l'ai proposé à deux enseignantes plus lointaines. Nous avions déjà échangé ensemble et nous avons trouvé intéressant de partager un projet francophone. Je leur ai proposées un conte étiologique également afin de rester sur un prolongement avec mes élèves. Nous avons également défini un calendrier court en janvier. Ce calendrier a, entre temps, été bouleversé à cause du décalage horaire (6 h !) et de la neige.he Du coup, notre projet s'est étalé sur le mois de janvier. J'ai proposé la même balise #re3c pour rester sur une ligne du temps (TL) commune.

    La richesse supplémentaire a été de faire découvrir aux élèves une magnifique partie du monde.

     

    3) Mettre en oeuvre en classe

     Pour ce qui est de la mise en oeuvre, cela se passe comme pour toute séquence pédagogique. (exemple de séquence autour du conte des origines)

    Nous avons étudié les caractéristiques du conte des origines, lu des textes, manipulé sous forme de puzzle, catégorisé les éléments... 

    Avant chaque publication, un gros travail se fait sur les cahiers de brouillon pour trouver les idées, une mise en commun au TBI pour faire nos choix de classe et ensuite le travail de synthèse commence pour formuler en 140 caractères notre idée.

    Bien sûr, certains peuvent dire que ce n'est pas pertinent d'écrire un conte en si peu de caractères, car ce n'est pas le propre d'un conte d'être réduit... Mais ce  n'est qu'une facette de cet écrit. Le choix d'écrire et de partager par twitter permet aux enfants d'être lus tous les jours et d'interagir tous les jours de façon rapide (du moins sur twitter). De l'autre côté nous travaillons sur des contes plus longs et plus denses en classe avec une valorisation différente.

    D'ailleurs, nous avons écrit des contes détournés du chaperon ( mis en didapages), dans le cadre du lien avec le collège nous avons écrits des contes traditionnels avec deux autres classes de cycle 3 et une classe de 6è via word et mail....

    Toute forme d'écrits contribue à enrichir les élèves et les écrits courts et collaboratifs permettent de faciliter la tache aux plus fragiles, d'augmenter le lexique des plus faibles et d'encourager chacun à donner ses idées sans a priori puisque tout est négocié et voté en groupe classe. 

    Voici, les storifies des contes (site qui permet de récupérer des tweets) et quelques photos ainsi que les textes mis sous word.

     

    Je précise que chaque élève conserve à chaque fois un exemplaire du texte final dans son cahier d'écrivain. Je mets aussi en ligne sur notre blog beneyluschool les travaux des élèves.

     

     

     

    Twitter - TICE et Français : les projets autour des contes

    Twitter - TICE et Français : les projets autour des contes

     

     
     
     
     
     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Twitter - TICE et Français : les projets autour des contes

    Twitter - TICE et Français : les projets autour des contes

     

    1 commentaire
  • Un petit coup de pub aujourd'hui pour ce livre indispensable pour qui veut se lancer dans l'utilisation d'internet.

    Vous trouverez des aides concrètes de mises en place, des idées en fonction de ce que vous possédez à l'école et de vos compétences personnelles (réseaux sociaux, TBI, TNI, ENT, blogs) et des outils pratiques tels que sites, initiatives de classes mais aussi des autorisations, chartes, rappels aux programmes, exemples de fiches de préparation...)

    Vraiment bien et fait par un enseignant qui s'y connait. (@Alex_Acou)

     


    votre commentaire
  • Cela fait maintenant plusieurs mois que la réforme des rythmes scolaires est appliquée dans mon RPI ou plutôt dans la communauté de communes dont dépend mon école. Le bilan, pour ma part, est mitigé.

     

    1) Quelle mise en place ?

     

    Mon école se situe dans un RPI au sein d'une communauté de communes regroupant environ 13 écoles plutôt rurales qui vont de 2 classes à 10 classes, écoles seules ou RPI de 3 communes. Nous avons été confrontés à bien des négociations pour faire face à la problématique :

    finances contre rythmes des enfants.....

    politique contre pédagogie...

    Oui, car véritablement, les communes sont prises en "otages" financièrement, les écoles et les familles prises en "otages" d'un point de vue pédagogique et organisationnel.

    Nous avons été contraints aussi par les transports puisque ces derniers ne devaient pas changer d'horaires.

    Au final, il a été décidé de demander une dérogation à titre expérimental pour la 1/2 journée libérée.

    Une partie des écoles n'a donc pas classe le mardi après-midi et l'autre partie (dont mon RPI) le jeudi après-midi. A la rentrée on inverserait les jours libérés.

     

    2) Quel emploi du temps ?

     

    Nous nous sommes concertés au sein de l'école pour voir comment articuler au mieux les temps scolaires avec cette 1/2 journée de TAP (Temps d'Activités Périscolaires)...

    Nous avons passé du temps à réorganiser nos emplois du temps par rapport aux apprentissages, aux salles d'activités. Et encore, notre temps de travail et de répartition est tout relatif car je n'ai que 3 classes et une école largement confortable (ce qui n'est pas le cas partout ici).

    les constats :

    - en moyenne 50/70 élèves présents aux TAP toute l'année le jeudi après-midi

    - des parents qui n'ont pas pu changer leurs emplois du temps

    - des élèves présents dès 7h30 jusque 18h30 avec la garderie le mercredi midi jusque 12h30

    - moins de pause dans la semaine

     

    Pour ma part, j'ai fait les choix suivants : (voir aussi ici )

    • Pas de devoirs du tout en plus pour le mercredi
    • Les activités plutôt artistiques l'après-midi, des ateliers...
    • Les APC... J'ai été obligée de les déplacer sur mercredi midi et jeudi midi uniquement puisqu'on nous a interdits de les faire sur les journées de 6h. Ces APC sont utilisées pour l'aide aux enfants en difficultés.
    • Le sport pourra être transféré aussi le matin car souvent, l'été, il fait trop chaud et seul le matin est cohérent.
    • Je ne précise pas que, comme tout emploi du temps, ce dernier change en fonction des projets...

    emploi du temps - classe de CM1/CM2 2014-2015 version 4 jours1/2

     

    3) Quel ressenti par rapport aux élèves ?

     

    • des élèves plus rapidement énervés car la discipline observée lors des TAP n'est pas du tout la même que celle du temps scolaire
    • mise en place de récréations décalées sur certaines périodes car bien plus de bagarres et de vilains comportements chez les garçons
    • conseils de classe plus denses avec bien des soucis relevant des TAP
    • des enfants perdus dans la semaine encore en février

     

    • des enfants mieux le mercredi matin pour le travail mais bien moins disponibles le vendredi
    • pas d'absentéisme particulier le mercredi matin par contre certains parents font un aller-retour de leur travail à midi (parfois plus de 30km) pour ensuite déposer leurs enfants à 14h00 en centre aéré !

     

    4) Quel ressenti par rapport à l'enseignante que je suis ?

     

    Oserai-je dire que je me sens la dernière roue de la charrette

    Je rappelle que je suis directrice de 3 classes sans décharge avec une classe de CM1/CM2... donc du travail à 300% puisque comme beaucoup, je suis aussi mère de famille...

     

    les + :

    • un après-midi libre pour corriger, préparer mais bon je n'arrive chez moi qu'après 13h... et j'ai fait le choix de ne pas mettre mon fils aux TAP

    les - : 

    • se déplacer tous les jours sans pause au milieu pour mettre à plat le travail
    • suppression des activités sportives de mes enfants hors temps scolaire car ils trouvent ça trop lourd à gérer avec l'école le lendemain
    • gestion accrue des problèmes avec les TAP, peu de concertation, de communication claire
    • APC mal placées avec des élèves qui ne viennent plus !

    Pour exemple, j'ai demandé à mes élèves quels étaient leurs besoins pour les APC. Une dizaine d'élèves ont sollicité de l'aide pour des compétences variées. J'ai donc proposé les APC aux parents et la moitié a refusé car les APC sur les 1/2 journées ne leur conviennent pas >>> pas de possibilité de les récupérer....

    • Parlerais-je de la fatigue ? du temps consacré en plus ?.....

     

    • ET ma vie à côté ! Quand puis-je aller au réunion du groupe Freinet ? Quand puis-je me former tranquillement ? Nous sommes obligés de faire ça rapidement les mercredis après-midis (difficile quand on vient des 4 coins de la Savoie !) et les samedis matins ! Quand faire les animations pédagogiques ? Quand m'occuper de ma famille ? ET mes autres responsabilités ?

    5) Bilan.

     

    Je trouve mes élèves plus énervés en fin de semaine, pas plus disponibles car leur emploi du temps s'est alourdi. 

    Je préférerai enlever deux semaines aux vacances d'été et réellement répartir les heures de classes.

    Les TAP, pour l'instant, n'ont rien en lien avec l'école... Moi, je souhaiterais qu'un volet nous réunisse :

    LA GESTION DES CONFLITS, LE VIVRE ENSEMBLE, LA TOLÉRANCE et LE RESPECT DE CHACUN

    car c'est ce qui m'attriste cette année....la recrudescence de paroles violentes, de manque de respect des autres enfants ou adultes...

     

     

    Et au milieu de tout ça, je ne parle pas de moi, enseignante, je parle de mes élèves et de leurs familles qui méritent mieux.


    9 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires