• Depuis le début de l’année, je me suis fixée comme thème de classe et fil rouge : les émotions.

     

    Pourquoi un sujet si difficile et abstrait ? Parce que j’ai senti le besoin de développer dans ma classe une tolérance, une empathie qui faisait défaut à certains élèves.



    J’ai choisi de travailler les émotions dans un maximum de matières, par projet afin que parler des émotions, les identifier et les communiquer soient plus simples, plus naturels aux élèves. Pour ce faire, l'occasion s'est présentée de se raccrocher aux appels à projet des SAVANTURIERS, plus précisément les Savanturiers du cerveau. Chaque classe a la chance d'avoir un partenariat avec un chercheur qui nous aide à avancer dans nos hypothèses et expérimentations.

     

    Voici, au départ, quelques facettes du projet tel que je me l'imaginais... Puis, il a évolué en fonction des vécus de classe et des échanges avec ma chercheuse.

    Il s'est aussi enrichi de mes discussions avec des collègues sur Twitter et notamment je remercie Stéphanie @fannie325 ;) pour sa richesse et son expérience.

     

     

    Nous avons travaillé beaucoup de choses et je ne détaillerai pas forcément tout dans ce long article.

    Capture.JPG

    En tout début d’année, nous avons commencé par un jeu de connaissance, de portrait un peu différent des autres années. J’ai demandé aux élèves de se mettre en binômes et de prendre des notes sur la description du camarade. Ensuite, chacun devait présenter de mémoire ce qu’il avait retenu du copain.

    Cette présentation orale fut un moment très sympathique qui a permis aux élèves de se percevoir de façon plus précise.

     

    Dans la même idée, sur le compte twitter de la classe, chacun a présenté son binôme en 140 caractères.

    Les élèves ont eu plusieurs thèmes d’écriture avec pour objectif de parler de l’autre, de dire comment ils se sentaient dans la classe en début d’année. Nous avons utilisé les balises : #jemesens #jeprésente #dansmaclasse ou #portrait

     

     

     

    En parallèle, j’ai expliqué aux élèves le projet de l’année concernant les émotions et que nous allions les découvrir et les travailler de diverses manières.

     

    En arts visuels, nous avons donc représenté les émotions de différentes manières :



    Thème de classe 2015-2016 - projet savanturiers - les émotions

    • En premier, nous avons fabriqué le sous-main des fleurs du bien : Chaque élève devait faire une liste de mots, d’actions, d’émotions dont il avait besoin pour être bien. Ensuite, chacun a dessiné des fleurs puis les a collées sur une grande feuille de dessin A3. Au dessus ou à  l’intérieur de chaque fleur, il a écrit des mots comme : confiance, amour, estime, gentillesse…. Ce sous-main a pour fonction d’être un repère “émotionnel”. Si on ne se sent pas bien, on va relire quelques uns des fleurs, celles qu’on aimerait qu’on nous offre.

     

     

     

    • En second, sous forme de portraits, chaque enfant avait la possibilité de se faire prendre en photo en exprimant une émotion puis de la dessiner ou simplement de dessiner de mémoire.



    Nous avons, à cette occasion, fait un travail de reconnaissance des émotions par le mime en EPS

    voir chez http://capuchonalecole.eklablog.com/redaction-les-sentiments-et-les-emotions-a109186458 pour retrouver ces belles images.

     

     

    1.jpg


    et en
    vocabulaire pour mettre des mots plus précis sur notre état émotionnel.

     

     

    (je n'ai plus l'origine du document aussi je ne le publie pas ;))

     

     

    • Notre premier travail de littérature en début d’année s’est fait autour du recueil de nouvelles de Philippe Delerm  “C’est bien”.

     

    Cette étude avait pour objectif d’amener les élèves à parler de ce qu’ils appréciaient et de le communiquer aux autres. Nous avons ainsi étudié quelque textes, le vocabulaire des émotions, des ressentis présents. Puis, nous avons dégagé une structure pour écrire :

    • à partir d’un titre fixé

    • à partir d’une émotion libre




    • Un peu plus tard nous avons fait un jeu “le détective” ou jeu de “l’ange gardien”. (voir chez Bruce Demaugé) Il s’agissait pour chacun de piocher un des prénoms de la classe, et sans le dire,  il devait prendre soin, faire des actes gentils durant deux jours. Nous avons commencé cette activité à l’occasion de la journée de la gentillesse, le 13 novembre. A la fin de l’expérimentation, chacun devait dire s’il avait démasqué son ange gardien, quelles actions il avait remarqué et surtout quel effet ces actions positives ont produit sur lui.

    Ce qui était intéressant était de faire remarquer aux élèves qu’un acte gentil n’était pas forcément un acte exceptionnel car cela pouvait être : une règle ramassée, un merci, un cartable porté, une porte tenue… Certains actes n’ont même pas été remarqués. Nous avons donc expliqué que c’est à chacun d’observer autour de lui ce qui se passe pour observer et apercevoir ces gestes parfois anodins.

     

    Deux élèves n’ont pas joué le jeu en prétextant avoir perdu l’étiquette prénom. Les élèves sans gardien ont exprimé leur déception.

    Un élève a exprimé le fait de n’avoir pas su quoi faire car il pensait que porter un cartable ou ramasser les affaires tombées au sol n’étaient rien d’important.

     

    Nous avons donc fait une liste de ce que chacun avait pu considérer comme un geste gentil, cela a permis de rassurer les élèves indécis sur ce qui pouvait être gentil.

     

    • Ensuite, à l’occasion de la lecture suivi de “Tistou les pouces verts”, nous avons fait des rédactions en lien avec le bonheur via twitter, mais aussi après les diverses remarques et après les discussions que j’avais eu avec ma chercheuse des Savanturiers, nous avons mis en place un cahier des émotions.

     

    Ce cahier a pour but de rassembler les états émotionnels forts des élèves. Les élèves doivent être le plus précis possible dans la description de leur émotion, le lieu, la durée, la solution….

    Thème de classe 2015-2016 - projet savanturiers - les émotions

     

     

     

    • En parallèle, nous menons régulièrement des moments de relaxation :

    https://drive.google.com/open?id=0B_yYHbkqBbKkdHF1czZNQ3A3LUE

    https://drive.google.com/open?id=0B_yYHbkqBbKkU2VsWDU0eW12MWc

     

    J’ai placé des moments d’étirements, de calmes, d’écoute (la petite grenouille) à divers moments de  la journée, selon les besoins.

    Cela dure de 5 à 10 minutes maximum et permet à chacun d’apprendre à se recentrer, se calmer, se poser.

     

    • Dans l’idée de partager ses émotions, nous avons aussi participé à un concours de carte postale dans lequel il s’agissait de décrire un événement fort. Certains élèves ont voulu fabriqué leur carte personnelle et d’autres prendre la carte proposée.

    Un de mes élèves est arrivé 7è !

     

    • Nous avons aussi participé à un défi autour du mot cœur. Il fallait trouver le maximum d’expressions en lien avec le cœur :

     

     

    • Au cours de nos productions, nous avons aussi fait des créations poétiques à l'occasion du #projetphotopoésie lancé par nos collègues québécoises : http://projetphotopoesie.jimdo.com/

     

     

     

     

     

     

    • Lors de nos séances en EMC, nous avons aussi parlé de solidarité lorsque nous avons accueilli notre maitresse stagiaire Virginie. Elle a fait un beau travail autour de l'Auvergnat en musique, en français et en débat philo.

    Thème de classe 2015-2016 - projet savanturiers - les émotions

    • Nous sommes aussi en train de mettre en place une échelle des émotions. Chaque élève place son étiquette prénom en face de son humeur du jour en arrivant le matin.

     

     

     

     

     

    • Ce rituel est suivi en fin de journée par la météo du jour chère aux classes coopératives.

     Chacun exprime son ressenti de la journée par un geste : soleil, nuage ou pluie et explique pourquoi.

     

    • Toujours entre littérature et EMC, notre parcours s'est poursuivi avec des lectures-interprétations de livres tels que :

    - le conte chaud et doux des chaudoudoux

    Thème de classe 2015-2016 - projet savanturiers - les émotions

    Thème de classe 2015-2016 - projet savanturiers - les émotions

    - la couleur des émotions

    Thème de classe 2015-2016 - projet savanturiers - les émotions

    Thème de classe 2015-2016 - projet savanturiers - les émotions

     

    • En classe, nous distribuons des attentions symbolisées par les chaudoudoux.

    Thème de classe 2015-2016 - projet savanturiers - les émotions

    Thème de classe 2015-2016 - projet savanturiers - les émotions

     

    Nous avons encore bien des activités juste passées ou encore en cours et à venir :

     

    • le projet théâtre musical : connaissance du corps, beatbox, bodypercussions

    • "C’est pas sorcier" sur les émotions

    • les chansons de la classe : L'amitié, les ronchonchons...

     

    • les jeux coopératifs : le bateau, le passage du ballon, le parachute

     

    • vice et versa, le film. Nous l'avons visionné au retour des vacances et travaillé autour de notions telles que la complexité des émotions, l'évolution des émotions et de leurs nuances en grandissant, de la mémoire et de son fonctionnement. Nous avons aussi parlé de nos iles de confiance, de personnalité. Ce travail est en cours actuellement.

     

     et encore bien des détails que je pourrai raconter, notamment la future visite de notre chercheuse pour une journée riche.

     

     Mon bilan pour l'instant :

    • Les élèves dans leur grande majorité sont ouverts à l'expression de leurs émotions, cela veut dire qu'ils acceptent de les exprimer mais aussi de les raisonner.
    • C'est plus facile pour les filles que les garçons
    • Les besoins sont plus facilement exprimés même lors des conseils d'enfants
    • Les relations sont plus claires quand on dit ce qu'on ressent à l'autre. (fort rapport avec les messages clairs)
    • Les jeux tels que "l'ange gardien" ou les attentions "chaudoudoux" permettent à beaucoup d'exprimer que la bienveillance est plus bénéfique que l'ignorance et les moqueries. Et surtout que c'est un acte gratuit !
    • La solidarité est plus marquée entre les élèves
    • Il reste quand même des choses que les actions de la classe seule ne peut régler : le vécu familial trop lourd, la résistance de certains élèves à s'ouvrir. Cela dépasse largement le cadre scolaire.

     à poursuivre ;)

     


    6 commentaires
  • J'ai enfin mis à jour mon rallye lecture !

    Français - Histoire : rallye-lecture collection "histoire en tête", sedrap

    les ajouts :

    • le bijou disparu/menace sur l'oppidum
    • le Napoléon des neiges/Elise, l'orpheline des barricades
    • Petit-Jean des poilus/lettres des tranchées (merci à Gaelle ;) )

     

    • le sommaire 

    mise à jour - rallye lecture collection "histoire en tête" - français/histoire

    Rendez-vous par ici, en suivant les liens :


    votre commentaire
  • Un oubli dans le rallye lecture "histoire en tête" : le diplôme !

    J'étais persuadée de l'avoir publié.

    le voici.

       


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires