• petit mot croisé sur les mots de même famille :

    Télécharger « mots croisés même famille.odt »

    texte de Raymond Devos que j'aime beaucoup utiliser lorsque j'aborde les homonymes :

    Télécharger « Devos CAEN.odt »

    exercices sur les classement alphabétique :

    Télécharger « ordre alphab.odt »

    Télécharger « classement alpha.odt »


    votre commentaire
  • Je travaille régulièrement avec mes classes sur les nouvelles policières. En général, ils sont très inspirés. Je mène en parallèle :

    - de la lecture offerte de petits livres comme ceux de la collection "mini syros" : pas de pitié pour les poupées B., qui a tué minou bonbon, crime caramel...etc.

    - le travail sur une nouvelle complète

    -le travail de production écrite et de vocabulaire

    une poésie : Télécharger « l'heure du crime carème.doc »

    les textes de Friot que j'adore : Télécharger « enquete.doc », Télécharger «soupçon.doc »

    quelques idées de lancement d'écriture :

    Télécharger « départ un mystère.odt »

    En lecture suivie et étude de texte, j'aime bien prendre Les doigts rouges ou la villa d'en face, car ce sont des récits courts et que les élèves aiment suivre.

     

    Voici un exemple de programmation que je varie régulièrement et de documents à partir des doigts rouges de Marc Villard :

    Télécharger « couverture sans titre pour prise d'indices avant lecture.odt »

     pour des questions de lecture pages à pages (ce que je ne fais pas forcément mais ça peut vous intéresser) :

    http://ressources.doc.free.fr/spip/spip.php?article138

    Télécharger «mon avis sur le livre.doc »

    Télécharger « débuts de nouvelles policières.odt »

     Télécharger « trame nouvelle policière.doc »

     

    PÉRIODE 4 : PROGRAMMATION DE LITTÉRATURE CM1/CM2 le genre policier
    La classe est organisée en paires et chaque groupe reçoit un morceau de l'histoire : « Les doigts rouges ». Lecture silencieuse. Surligner les éléments importants (noms, lieux, liens, évènement...) et rédiger un court texte présentant ces éléments. Lecture à haute voix pour la mise en commun. Reconstitution orale de la structure du récit puis trace écrite sur feuille : personnages, lieux, dates, actions, énigmes... définir le genre littéraire du récit. Présenter en parallèle les différentes saynètes que les élèves prépareront pour le samedi, choix et mise en « équipes ».
    Rappel de la séance précédente : lecture de la structure du récit. Relecture par chaque groupe de son morceau de texte. Qui pense avoir le début ? Recherche d'indices et argumentation pour trouver l'ordre. Une fois le récit reconstitué, chercher un titre puis comparaison avec la réalité. Donner le texte à chaque élève et lecture silencieuse. Donner la première de couverture et compléter titre, auteur, collection, éditeur + exercice pour trouver les mots qui désignent les personnages. Mise en projet pour l'écriture d'une nouvelle policière par groupe avec un début donné.
    Rappel de la dernière séance : genre étudié, quelles caractéristiques. Pour compléter la description du genre policier, donner aux élèves des débuts de nouvelles policières (groupe) et demander de trouver les différentes façons de commencer un récit policier (lieux, noms, intrigue dès le départ, actions en parallèle, coupable, crime...). Correction collective. Puis, donner la feuille de structure du récit policier pour compléter celle de l'histoire « les doigts rouges ».
    Trouver un titre à chaque chapitre par groupe, venir écrire au tableau quand le groupe s'est mis d'accord et argumenter. « Qu'auriez-vous fait ou pensé à la place de Ricky ? ». Relever dans le texte les arguments pouvant être utiles (les indices laissant penser que Georges est coupable : mains rouges, grange fermée...). Comment Ricky en est-il venu à croire son frère coupable ? (références à massacre à la tronçonneuse, cauchemars...). Travail collectif et trace écrite au fur et à mesure au tableau ou sur une feuille.
    L'ambiance du roman policier : retrouver dans un extrait de l'histoire les différentes expressions qui plantent le décor : moment, lieux, bruits, lumière, la peur (réflexion individuelle, travail collectif)...puis travail collectif sur la création des personnages d'une nouvelle policière : rôles dans l'histoire, caractériser les personnages, donner un nom. Lecture d'un extrait des « règles pour écrire une énigme policière ». Distribuer le début de l'histoire « Un mystère » qui sera le début de leur nouvelle policière. Devoir : réfléchir à une suite au brouillon.

    Fixer le cadre de l'écriture : pas plus de 2 feuilles par groupe; avant l'écriture, remplir la fiche structure du récit policier (personnages, lieux, crime, intrigue) avoir à sa disposition une liste de mots utilisables propres au genre policier; les élèves peuvent piocher dans les expressions lues. Ne pas oublier de respecter la grille de relecture. 1er jet par groupe.


    40 commentaires
  • Généralement, quand les élèves finissent une production écrite, ils la saisissent à l'ordinateur, on imprime et on relie le tout avec une belle couverture faite par chaque élève.

     

    Depuis l'an dernier, j'ai découvert plusieurs supports tout aussi intéressants pour mettre en valeur les écrits :

    1) J'ai déjà parlé des petits livres : http://petitslivres.free.fr/.

     

    On peut les faire à la main par pliage et remplissage des élèves ou avoir un support traitement de texte à imprimer ensuite.

    Voici des exemples de création : petits livres

     petits livrespetits livres

    2) J'ai découvert aussi le logiciel Didapage :

    http://www.didasystem.com/index.php?page=logiciels

     

    3) ou encore le site : http://lecriveron.fr/

    Ici vous pourrez copier-coller directement les textes saisis en amont par vos élèves. La mise en page est simplifiée et automatique. Et le résultat est vraiment bien.


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique