• les mises en place concrètes

    Nous avons tous dans nos classes des élèves suivis par des AVS, des dyslexiques, dyspraxiques, trouble de l'attention, du comportement etc etc.

    Nous nous demandons tous chaque année ce que nous allons bien pouvoir faire pour les aider. En ce qui me concerne, j'ai le panel cité plus haut, eh oui, un de chaque

    J'ai la chance d'avoir des parents qui font tout pour aider leurs enfants et qui soutiennent plutôt bien ce que je fais. Je suis aussi en lien avec les personnes qui les prennent en charge. La neurospsy d'un de mes élèves m'a fait une liste que je renoterai ici et qui donne des pistes concrètes.

     

    Dans la classe, voici les aides que je donne en fonction des difficultés. Déjà, mon élève dylexique et mon élève dyspraxique sont installés à une table isolée. Cela leur permet de se concentrer car ils développent tous les deux des troubles assez importants de l'attention. Le moindre enfant qui parle, qui fait autre chose à côté les perturbe....

    Mon cm2 qui est dyslexique sait très bien ses besoins en silence, d'autant qu'il a besoin de lire beaucoup à voix un peu haute pour mieux déchiffrer les consignes.

    Pour lui, comme les autres en difficulté, j'ai préparé un plan de travail à trous pour le minimum comme ça ils ne sont pas génés par le temps d'écrit.

    Je viens aussi à côté de lui pour lire avec lui certaines lectures,

    Je surligne en couleurs différentes les principaux mots des consignes complexes pour qu'is ne les oublie pas.

    Pendant les contrôles, il a toujours le droit à du temps en plus.

    Il a aussi besoin, comme beaucoup d'enfants qui ont des troubles de l'attention :

    - de détailler les consignes, de lui décortiquer : mon emploi du temps est toujours noté au tableau comme ça aucun problème pour savoir quoi enchainer.

    - de lui organiser le temps : l'horloge le classe est bien visible de tous et je donne beaucoup de repères temporels à la classe (il reste.... min, vous avez....pour faire). J'ai d'ailleurs un responsable du temps qui me rappelle à l'ordre si je déborde trop

    - de bien aider à ranger ses affaires car en général mon cm2 et mon cm1 le dyspraxique vivent dans un désordre incroyable.

    Ils empilent en fait tout ce que nous faisons en classe si on ne leur dit pas que cela se range....

    C'est pour cela aussi qu'il y a des responsables du rangement casier, poubelles.... ils rappellent aussi régulièrement dans la journée à tous de ranger après chaque activité. On ne laisse que ce dont on a besoin !

     

     

    Pour mon loulou dyspraxique, je lui aménage aussi et surtout la place de l'écrit car l'écrit est une horreur pour lui.

    - J'agrandis certaines feuilles pour que la grosse écriture ne soit pas une gène

    - Certaines activités (encore peu pour l'instant) sont faites à l'ordinateur

    - Je n'insiste pas trop sur la qualité des constructions géométriques car pour lui c'est déjà top.

    Et j'insiste aussi beaucoup auprès de mes élèves pour qu'ils soient à l'écoute des progrès des autres. Donc j'ai toujours un enfant qui va passer derrière un autre et qui s'exclame : "OH tu as vu maîtresse les progrès de..."

    - Pendant les contrôles voire pendant le TI du plan, soit moi soit son AVS (car il en a une), prenons aussi du temps pour écrire à sa place. Mais attention à ne pas se faire embobiner par le manque d'envie de notre loustic.... Donc nous jouons beaucoup au défi : "Oh mais dis donc ton copain à l'autre table fait le même exercice que toi, je suis sûre que tu peux finir avant lui" et bien je peux vous garantir qu'à force, ce n'est plus le même qu'au début de l'année !

    Exemple : la dictée : J'ai déjà des dictée à 3 niveaux de longueur, mais je fais aussi une vitesse de dictée à 2 niveaux. Je dicte à la majorité et mon AVS dicte aux plus lents comme ça pas de problème.

    Alors je lui demande s'il préfère être avec les plus lents ou pas. Eh bien il m'a répondu qu'il était capable d'écrire vite donc pas de soucis. QUE DU BONHEUR, même si l'écriture ne suit pas toujours, on s'en moque.

     

    Pour le 3ème zozo qui a aussi une AVS, c'est un autre problème car il souffre d'inhibition... il est bloqué au stade des émotions et n'arrive pas encore à décoller au stade abstrait....pfff Là, il faut s'accrocher et lui donner toutes les aides possibles et revenir 100 fois sur le métier comme dirait l'autre.

    Je le soutiens beaucoup en classe (son AVS pareil), valorise le moindre progrès, la moindre réponse attendue afin de consolider son MOi inexistant. Je le prends aussi en soutien pour ancrer au maximum les notions...

    Je ne le leurre pas pour autant car j'ai pour habitude de parler clairement des difficultés ainsi que des progrès pour que les enfants sachent s'auto-évaluer.

    Mais dans l'absolu je sais foncièrement que les cartes ne sont pas dans mes mains mais dans ceux de ses thérapeutes et surtout de LUI.

    Voilà pour le moment ce que je voulais partager mais je complèterai sûrement par des liens.

    « les affichages en mathsLes fiches auteurs, artistes... »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 27 Avril 2011 à 14:24

    beaucoup d'aides dans ton article! j'ai eu une eleve dyspraxique il y a 2 ans et j'ai commencé ma reflexion avec elle, quant à la dyslexie je m'y suis penchée sérieusement l'an dernier.....ma reflexion etait surtout pour des eleves de CE1 dont on venait de diagnostiquer leur dys. je rajoute un lien vers ton blog dans mon article sur la dyslexie... merci pour ton travail! on se sent tellement démunie face a ces élèves qui ne demandent qu'a progresser mais je me suis sentie bien maladroite parfois

    2
    romy Profil de romy
    Mercredi 27 Avril 2011 à 17:27

    merci de ton intervention. C'est certains que nous sommes bien peu relayés et aidés même de nos supérieurs...

    Il faudra que je retrouve mon document d'inspection de l'an dernier car la formidable inspectrice que jai m'a donné un document très complet sur l'aide aux élèves dyslexiques. ce document est à l'école... donc je compléterai.

     

    3
    romy Profil de romy
    Mercredi 27 Avril 2011 à 17:29

    tu as des infos très intéressantes sur ton site aussi. je mets un lien vers ton blog.

    4
    Mercredi 27 Avril 2011 à 20:08
    5
    Vendredi 29 Avril 2011 à 18:54

    Merci pour toutes ces infos.

    Je vais tacher de me pencher sur tout ça pour mettre en place mon PPRE et pour me pencher sur ma poulette qui n'est pas "classée dys" mais accumule un peu de tout ça en petites doses...

    6
    drinela Profil de drinela
    Mercredi 9 Novembre 2011 à 15:22

    Bravo les filles! J'aimerais bien croiser plus de collègues comme vous, j'aimerais bien que la maîtresse de mon fils (ce2) lise vos articles! Je lui ai pourtant fait passer un tas de docs pour aider les dyslexiques en classe mais elle est sourde!!

    En tout cas merci pour vos petits élèves "dys". Ils ont de la chance de vous avoir!!

    Je vais essayer des mettre vos docs sur mon blog! Je suis nouvelle dans le monde des blogs!

    7
    Mercredi 9 Novembre 2011 à 15:52

    c'est un combat au quotidien !

    8
    drinela Profil de drinela
    Mercredi 9 Novembre 2011 à 16:02

    Je sais, je sais, c'est juste que j'aimerais que l'on soit plus nombreuses à respecter les enfants avec leurs différences! Je vois trop de collègues essayer de faire rentrer tout le monde dans le moule et ça m'énerve!!! Je suis d'autant plus amer que mon garçon est dyslexique et que sa maîtresse ne l'entend pas!

    9
    chatoubistouille Profil de chatoubistouille
    Lundi 28 Novembre 2011 à 15:33

    J'ai également écrit un article sur la dyspraxie et c'est en faisant une recherche que je suis tombée sur ton article, du coup j'ai mis un lien vers ta rubrique pour éviter les redites.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :