• Un petit billet pour vous parler sécurité.

    Pour le dernier exercice d'évacuation de l'année, j'ai fait appel aux pompiers. J'ai convenu d'un jour, il y a 3 mois au moins pour que ce soit bien préparé.

    - Personne n'était prévenu.

    - Le chef des pompiers a mis un générateur dans l'ancienne cantine et celui-ci a envoyé de la fumée dans l'école.

    - rapidement la fumée s'est répandue dans le bâtiment et nous avons déclenché l'alarme.

    - au moment de l'évacuation, j'ai retenu une élève qui a été cachée par le chef des pompiers dans un toilette.

    - il a placé un mannequin dans l'ancien restaurant pour faire la deuxième victime

    - En sortant, j'ai appelé le 18 pour leur signaler le départ et un camion incendie est arrivé avec 5 pompiers.

    - Comme il pleuvait, les enfants ont vite été placés sous le préau en attendant la fin des manoeuvres.

    - Pendant que le maitre et la maitresse les surveillaient je suis allée indiquer aux pompiers les entrées, le plan du bâtiment, les personnes manquantes.... La manoeuvre a duré près de 3/4 d'heures : chercher l'origine du "feu", secourir les victimes, éteindre le feu...

    - Ensuite, les pompiers ont déroulé deux lances pour tester le jet d'eau dans la cour. Tous les élèves ont pu se mettre à la place des pompiers. Ils ont été super : essai des gants, des casques, explications...

    - Pendant ce temps, nous avons fait un "débriffing" avec le chef et le sous-chef. Nous avons fait le point sur ce qui allait ou pas dans l'école. Le chef a donné des conseils pour la mise en oeuvre...

    - En parallèle, un gros ventilateur a été installé pour évacuer la fumée de l'école. Et bien sûr M le maire avait été prévenu par téléphone pour qu'il ne s'inquiète pas.

     

    Les élèves ont finalement voulu que je les prenne en photo avec les pompiers et ils ont été à la chasse aux autographes.

    Merci aux pompiers de leur disponibilité.



    les conseils pour bien évacuer et signaler :

    1. au signal d'alarme : faire sortir les enfants en ordre en les comptant
    2. les confier à un enseignant ou adulte de l'école
    3. fermer les portes pour confiner le feu dans la pièce de départ
    4. avoir toujours sur soi un jeu des clés de l'école (même le portillon qui d'habitude ne sert pas)
    5. avoir des plans de l'école bien répartis aux entrées et toujours au moins un plan avec les indications précises des vannes d'eau, d'edf, de gaz... (coupures d'énergies)
    6. être à l'accueil des pompiers pour exposer la situation clairement
    7. lors du coup de fil, préférer un fixe "portable" pour être dirigé via le 18 vers le centre de son département. SInon, quand on a que son portable, dire tout de suite son département pour être orienté de suite.
    8. bien connaitre les locaux pour aider précisément
    9. vérifier l'exactitude des plans !
    10. avoir à disposition un local proche de l'école pour accueillir tout le monde en cas d'intempéries qui empêcheraient l'évacuation dehors. (au chaud et éloigner les enfants des manoeuvres, éviter la peur et le choc)
    11. il est préférable d'avoir des détecteurs de fumée dans les endroits sensibles voir partout.

    4 commentaires
  • Comme vous l'aurez remarqué, je n'ai pas posté grand chose ces derniers temps. Il faut dire que la fin d'année est super chargée...

    je sens un peu la fatigue mais comme la plupart ilo faut faire le grand écart entre l'école, ses enfants et son mari (qui en a plus qu'assez de l'E.N. car chronophage...).

    Pour l'instant, le bilan que je tire de cette première année en tant que directrice, c'est que c'est très intéressant, ça me plait. le côté négatif est la frustration de ne pas pouvoir préparer ma classe comme avant et de ne pas pouvoir paufiner mes projets de la même manière.

    En ce moment donc, voici un aperçu des choses à gérer :

     

    Je jongle entre la classe :

    - interventions autour de la forêt

    - autour des déchets, recyclage

    - de l'infirmière du collège pour le secourisme

    - de la danseuse et du photographe avec lesquels nous devons rentabiliser les journées de présence... et la restitution de fin juin approche... Il faut être au top !

    - la préparation des sketchs sur la résolution des conflits avec l'intervenante

    - le conseil à ne pas oublier car sinon les foudres tombent (mais bon, je ne peux pas faire que ça.. avec tous ces ponts!)

     

    - les évaluations nationales qui tombent la semaine du 21 mai et du coup, mes cm1 seront en évaluations aussi.

    - les recadrages de fin d'année car les zozos commencent à être agités par les hormones pré-puberté...

    - les élèves en perdition (3 dans ma classe car aucun suivi à la maison et des gros gros soucis scolaires non gérés depuis des années... + comportement pour 2; et des parents qui refusent le maintien depuis des années...) Ceux-là, j'ai décidé que j'étais assise à leur tablée de 4 et que je les dirigeais parce que sinon........ j'en pleurerais.

    Franchement, ça me déprime de constater que malgré un soutien toute l'année, une adapatation toute l'année, des mots toutes les semaines dans les cahiers, des convocations régulières... les parents se fichent de leur enfant. Je sais déjà que ces 3 là en cm2 n'auront pas le niveau et qu'il faudra encore compter sans les parents. c'est épuisant ! Mais bon, comme je leur ai dit :" Je suis coriace et  je vous laisserai encore moins tranquille, tolérance 0"

    - les projets à finir... ça y est, le projet Clément Aplati est fini pour sa première partie : renvoi des petits voyageurs chez eux. Reste plus qu'à recevoir les nôtres et exploiter tout ça.

    - la fête des écoles à préparer : panneaux d'exposition...

     

     Je jongle ensuite avec la direction :

    - les PPRE passerelles à remplir pour les cm2 concernés

    - les PAI passerelles à préparer

    - les dossiers 6è à faire pour le 7 juin, date à laquelle je dois rencontrer la principale du collège.

    - les inscriptions pour la rentrée

    - l'enquête PPRE pour l'inspection

    - la gestion des logiciels pour les éval nationales CE1 et CM2 + rdv avec les parents à planifier

    - les commandes de rentrée à finaliser (papeterie déjà fait, manque encore les manuels à renouveler)

    - affectation collège hors secteur

    - les devis divers à demander pour les dernières sorties

    - envoyer les divers bilans scolaires aux instances sociales qui suivent certaines familles

    - mettre à jour les derniers inscrits sur base élève + registre matricule

    - vérifier que tous les bulletins du 2ème trimestre sont rangés

    - commencer à prévoir les répartitions pour les programmations entre collègues

    - préparer les certificats de radiation demandés

    - visite au collège avec les cm2 le soir du 29 mai

    - remplir la fiche liaison cm2-6ème pour le collège

    - gérer les parents perdus... (eh oui, on en a aussi...)

    - aurais-je le temps de faire passer l'évaluation en langues ????? je n'en sais rien....

    - passer commande pour les logiciels des futurs TBI

    - ah, le dernier conseil d'école aussi est à penser désormais.

    - rédiger les projets culturels pour les subventions..

     

    Je ne note pas tout parce que j'en ai déjà des post it plein mon porte-vue

     

    Bref, je pense que c'en est de même chez les collègues directeurs et directrices !

     

    Autre anecdote du moment :


    Mardi soir, juste à la sortie des classes, j'entends : "Maitressssssse, il y a un monsieur !". C'était un de mes élèves qui trainait encore dans la classe et qui annonçait............l'inspecteur.

    Donc, M L'inspecteur traverse la classe, sort dans la cour et me salue : "Bonjour, je passais dans le coin alors je suis venu voir si tout allait bien ?"

    Tu parles, il venait de l'école de la ville d'à côté car il y commençait une inspection d'école ( 15 jours  que ça va durer ! 8 inspections, plus les paperasses, "interrogatoire" des personnels de mairie, de cantine etc...)

     

    Je lui réponds donc que tout va bien, qu'il n'y a pas de problèmes, que tout se passe bien entre collègues et de parents à enseignants...

    On en est venu à discuter des évaluations d'école et bon, maintenant je sais déjà :

    - que M l'inspecteur fait une rallonge d'un an

    - que nous serons inspectés après la toussaint

    - que dans toute sa carrière il n'a eu que 15 jours d'absence (ça c'est l'info parce que je lui ai dit que nous n'avions pas coûté cher en remplaçants cette année et que j'ai essayé d'avoir un TRB pour la passation des éval ce1  en lecture orale pour mon collègue). que personne n'était plus dispo et avec toutes ces instit enceintes.............

     

    Enfin, il est resté une bonne demi-heure avec visite des nouveaux bâtiments qu'il n'avait pas encore vus. 

    Ce n'est pas un bien méchant notre inspecteur....


    14 commentaires
  • Tout neuf, un nouveau BO qui traite des "utilisations collectives des œuvres de l’écrit et des œuvres des arts visuels à des fins d’illustration de l’enseignement et de la recherche hors reproduction par reprographie couvertes par l’accord du 1er février 2012 conclu pour les années 2012 et 2013"

    Voici le document récapitulatif :

    direction : BO du 16 au 19 avril 2012

     

    et le lien vers la page complète 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique