• Après un mois de classe, une semaine de stage avec une remplaçante qui a bien voulu suivre mon emploi du temps, Voici le temps des premiers constats :

     

    Profil de ma classe cette année : classe plutôt sympa, moitié lente et apathique (cm1) moitié speed et "répondante"(cm2). Sur les 22, 3 trublions qui peuvent plomber la classe.

    C'est une classe qui n'avait pas l'habitude du tout de s'exprimer, de dire ouvertement les choses... donc je ne vous raconte pas le bide du premier conseil des enfants, les ricanements béta quand une seule élève a noté une félicitation sur la feuille la première semaine...

    Je ne vous raconte pas non plus comment il faut tirer....... hisser ....... trainer certains élèves déjà fatigués dès le premier jour.

    "HAN, IL FAUT ECRIRE TOUT CA !!!" "JE SUIS FATIGUE" "J'AI TROP MAL POUR COURIR".

    M'enfin, ça me fait bien rire parce que en CM, j'ai souvent entendu ça.

     

    LE PLAN DE TRAVAIL :

    Le premier plan a été inachevé pour 5/6 CM1 dont 1 qui a fait 4 exercices en 2 semaines ! J'ai verdi quand je suis revenue de stage et je me suis fachée parce que l'élève en question est allé jusqu'à surligner des exercices en me disant : "SI SI J'AI FAIT".

    Pô grave, j'ai remédié tout de suite le vendredi en prenant les plus en difficultés et pendant 1 heure j'ai veillé à ce qu'ils avancent sur leur premier plan pendant que les autres en étaient déjà à leur deuxième plan depuis lundi.

    C'est dire le décalage entre certains. En plus, j'ai quelques enfants qui n'apprennent pas les leçons.... bilan >>> Aide perso à coup sûr.

     

    Parmi mes CM2, la moitié avait fini en entier son premier plan et les autres bien avancés. Chez les CM1, il va falloir être patiente.

     

    Mais j'ai déjà mis en place la "BOOST ATTITUDE" en classe. Positivisme à fond pour booster les troupes et je dois dire que pour 95% ça fonctionne. Chaque jour, je répète qu'on ne rabaisse pas quelqu'un qui pose une question, qu'il n'y a pas de question bête, qu'il faut oser se tromper pour avancer, que la critique sans solution ne sert à rien et bien sûr que tous sont capables.

     

    Je fais pareil en sport aussi pour l'endurance, du coup, les traine-la-patte avancent mieux car ils ont plus confiance.

     

    LE CONSEIL :

    Le premier a été donc plus mené par moi pour expliquer les règles, la remplaçante n'a pas eu le temps de faire et ce dernier vendredi a été plus positif. Il y avait plus de mots : critiques, propositions, félicitations.

    C'était pas mal du tout, en plus les élèves ont mieux compris les "mots rituels du président".

    Et figurez-vous que mon trublion number one s'en est très bien sorti, et sans faire le zouave. Forcément, ce n'est pas du travail devant une feuille avec un stylo.

    La température de la classe : ils ne l'oublient jamais ! C'est pour eux sensationnel de dire comment ils ont vécu la semaine. Chouette moment.

     

    Le conseil qui vient promet d'être à réguler car maintenant qu'ils ont compris qu'ils pouvaient critiquer ouvertement, ils se sont lachés sur un élève (trublion n°2). Donc, je vais voir vendredi comment les élèves règleront ce cas ou si j'ai besoin de trancher.

     

    L'AMBIANCE GENERALE :

    La grande majorité a bien compris le fonctionnement, mais le regroupement par ilôt va attendre un peu, car le travail collectif ou en groupe est assez bruyant pour le moment. Encore un apprentissage à faire pour ce groupe.

    Je leur ai expliqué d'ailleurs.

    Par contre, ils sont super quand ils se dictent les mots d'orthographe à deux : on n'entend que chuchotement.

    Le seul truc pénible, je dirai, c'est quand je suis dérangée et obligée de quitter la classe quelques instants... Forcément, les 3 zozos tentent leur coup de clownerie.

    Mais ça va déjà mieux que les premiers jours et puis... j'ai une arme fatidique pour ceux qui ne font rien :

    un petit dans la  ;

    Ils sont en plein air, sous le préau et peuvent travailler en écoutant les oiseaux.

     

    Cela dit, ils sont quand même bien sympa, sont bien entrés dans les projets tels que le journal de classe, le blog ou Clément aplati... ils guettent quand je vais au courrier le midi.

    Voilà donc un premier résumé

     


    12 commentaires
  •  

    stage direction

    chapitre 3 : gestion des conflits

     

    Gérer les conflts est une partie non négligeable du travail de l'enseignant en général mais encore  plus en tant que directeur.

    Les principes fondamentaux sont :

    • communiquer
    • écouter
    • différer
    • avoir un témoin
    • calmer
    • se référer à la Loi : poser le cadre

    Durant le stage direction, l'IEN qui encadrait cette partie du stage nous a donné des situations à théâtraliser...

     

    Voici les situations de conflits ainsi que les solutions possibles :

     

    Situation 1 : un collègue refuse un conseil de cycle :

    - expliquer dans le calme le règlement et les obligations en terme de présence

    - si blocage, en parler à l'IEN qui peut être médiateur avant d'être celui qui sanctionne

     

    Situation 2 : un parent insulte un collègue ou le directeur :

    - en parler aux collègues

    - appeler l'IEN, décrire la situation + main courante pour rappel à la Loi par la police

    - Si plainte contre nous> protection juridique du fonctionnaire.

     

    Situation 3 : Comportement tendancieux d'un collègue vis-à-vis des enfants :

    - parler au collègue des comportements à avoir ou pas.

    - si suspicion, appeler l'IEN qui conseillera au collègue d'appeler le médecin de prévention

    - si faits graves, le collègue peut être déplacé ou "arrêté"

     

    Situation 4 : Comportement dangereux et régulier d'un élève :

    - équipe éducative

    - s'il n'y a pas de changement, 1 mois de préavis sous couvert de l'IEN

    - sans changement > équipe éducative > l'IEN change d'école

    - parfois, il y a des aménagements scolaires.

     

    Situation 5 : Le climat dans l'école est peu propice aux apprentissages :

    - conseil des maîtres pour replacer les apprentissages des élèves au centre de la communauté éducative

    - jamais entre deux portes ni à chaud

     

    Situation 6 : remise en cause de la pédagogie d'un collègue par un parent :

    - rappeler que les enseignants sont inspectés par un IEN donc les parents peuvent l'appeler !

    - rappeler que les programmations sont les mêmes pour tous peut importe la classe ( ex CP/CE1 ou GS/CP)

    - les répartitions sont faites par le directeur après avis du conseil des maîtres mais les parents n'ont aucun droit de décision. appui sur les connaissances des élèves pour répartir.

     

    Situation 7 : effectifs qui baissent d'année en année :

    - en lien avec les mairies et les inspections : changer les périmètres scolaires

    - voir les contextes précis : enseignants, réputation, population vieillissante etc etc

     

    Situation 8 : Refus d'un collègue de prendre le CP/CE1 ou collègue qui veut absolument les CE2 :

    - un directeur peut éviter les tensions en prenant le niveau non désiré

    - si conflit entre les adjoints ; le directeur répartit.

     

    Situation 9 : ajoint arrêté par la police :

    - appeler l'IEN pour envoi d'un remplaçant (sphère privée) et conseil d'aller se faire "soigner"

    - si dans la sphère publique : un article paru dans le journal. Il faut appeler l'IEN car impact sur la vie professionnelle. L'IEN retire l'enseignant de sa classe.

     

    Situation 10 : le journaliste local se présente à l'école le jour de la rentrée :

    - refuser tant que toutes les autorisations ne sont pas là

    - jamais de caméra dans l'école sans autorisations

    - bien renouveler les autorisations chaque année !

    - bien faire attention à la presse et à ses déformations. Nous devons toujours mesurer nos propos et ne rien dire qui puisse être reformulé contre nous.

     

    Situation 11 : collègue détesté par tout le monde :

    - le directeur rencontre le collègue en tête-à-tête

    - si gros problème d'ambiance, l'IEN peut donner des conseils pour remettre à plat les choses et même être présent à un conseil des maîtres exceptionnel

     

    Situation 12 : un collègue veut absolument faire un projet :

    - lister les envies de chacun

    - faire le point sur le budget et les possibilités pour qu'elles soient acceptables pour tous les collègues

    - le directeur doit porter une attention particulière aux intervenants et à leurs agréments.

    - Il doit aussi avoir tous les éléments (lieu, personnes) en cas d'évacuation

     

    Situation 13 : le directeur n'a plus le moral, il démissionne. un collègue veut l'aider :

    - déléguer aux collègues pour ne pas être trop mal

    - appeler l'IEN qui étudiera votre cas ...

     

    Situation 14 : Le directeur est souvent absent, cela cause des problèmes :

    - il faut un intérim de direction

     

    Qu'est-ce qu'un conflit et comment gérer ?

    Définition : une tension qui devient officielle, ou un désaccord entre "soi et soi", "soi et les autres", "soi et l'autre" et "entre les autres".

    sources de tension :

    • individuelle
    • collective
    • institutionnelles

    indicateurs de conflits :

    • absentéisme
    • départs inexpliqués
    • démotivation
    • accident
    • vols, dégradations
    • rumeurs
    • agressivité...

    le positionnement :

    • collaboration : échange constructif, négociation
    • domination : prise de pouvoir, déconsidération, conflit
    • soumission : dépendance affective, conflit sous-jacent
    • démission : démotivation, usure, évitement

    Dans un conflit, le ressenti est le plus important et non pas le conflit lui-même.

     

    cycle conflictuel >>> accumulation conflit ouvert

                                                    conflit assumé               explosion  accalmie

                                                    conflit sous-jacent

    Le conflit sous-jacent : évitement, démission, fuite pallient la régulation nécessaire

    Le conflit ouvert : rapport de force, dépassement de la régulation. négociation

    Le conflit assumé : collaboration essentielle > résolution de problème

     

    Les composantes :

    • la situation : quel est le différend ? le problème ?
    • le temps : quel moment ? durée de la négociation ?
    • les personnes : quels sont les points de vue ?

     

    Les préalables à la négociation :

    • volonté d'aboutir : négocier, satisfaire tout le monde
    • reconnaître les acteurs en présence : accorder le crédit nécessaire
    • devenir commun : négocier dans le temps, vivre ensemble les résultats

     

    Les niveaux de résolution :

    1. socialement acceptable (différend banal)
    2. sphère privée (différend qui devrait rester en interne : exemple d'un problème qui sort en conseil...)
    3. traité par la société : justice

     

    Les postures pour aborder un conflit :

    • être en accord avec soi-même : se remettre en cause + confiance en soi
    • exprimer ses émotions en parlant avec "JE" : ses sentiments, connaître son besoin et formuler une demande. Ne pas dire : "Vous avez fait..."
    • se positionner en tant qu'adulte : sortir du triangle dramatique (persécuteur, sauveru, victime), être factuel
    • jouer gagnant-gagnant

     

    La négociation :

    • se préparer : laisser retomber la colère, nature, point négociable ou pas
    • ouvrir le dialogue : démaarche constructive, écouter, pas d'agressivité
    • savoir écouter le point de vue de l'autre : pas d'interruption
    • trouver une solution satisfaisante

     

    la méthode DESC :

    Décrire les faits

    Exprimer le désaccord et l'émotion

    Suggérer des hypothèses

    Conclure

     

    Le mot de la fin :

    BON SENS                          BONNE VOLONTE             NEGOCIER > RESULTAT

     

    Un principe donné par notre IEN : "C'est en forgeant qu'on devient forgeron".


    4 commentaires
  • mise à jour : les textes en open office  rajoutés en word

     

     

    En littérature je travaille par période et par projet. Voici ce lui que j'ai fait autour du conte du petit chaperon rouge et de ses détournement. Chaque élève a, à la fin de la période, écrit un conte détourné.

     

    J'ai retapé les textes qui m'ont servis de support de travail :

    Télécharger « chaperon grimm.odt »; chaperon grimm.doc

    Télécharger « petit lapin rouge.odt »; petit lapin rouge.doc

    Télécharger « chapero caviardé Rodari.doc »

    Télécharger « le petit chaperon vert.odt »; petit chaperon vert.doc

    Télécharger « chaperon Perraul.odt »; petit chaperon perrault.doc

    Télécharger « chaperon vert cami.doc »

    Télécharger « loupiotte.odt »; loupiotte

    Télécharger « chaperon rivais.doc »

    Télécharger « chaperon solotareff.doc

    Télécharger « chapeau rond rouge.doc »

    Télécharger « dans la forêt profonde.doc »

    Télécharger « mademoiselle sauve qui peut.doc »

    Télécharger « chaperon Dahl.doc »

     Télécharger « histoire - télégramme - friot.doc »

    Télécharger « texte chaperon racourci puzzle lecture.doc »

    Télécharger «chaperon Claverie.doc »

     Télécharger « extrait chaperon bleu marine.doc »

     

    les documents d'aide au travail.

    Télécharger «scan manuel sur lire et écrie un conte.odt »; scan lire et écrire un conte.doc

    Télécharger « grille réécriture conte.odt »; grille ré-écriture conte.doc

    Télécharger « jeux chaperon.odt »; jeux chaperon.doc

    Télécharger « leçon.doc »

    Télécharger « structure d'un conte doc élève.doc »

    Télécharger « tableau pour la lecture comparative.doc »

    Télécharger «mots croisés.doc »

     

    ma programmation qui devait durer 1 période mais qui s'est ralongée !!! car très riche.

    Télécharger « programmation.xls »

     

     En lecture offerte, nous avons aussi lu ces deux livres qui sont formidables mais plutôt axés cm2 :

    histoire de l'arthistoire de l'art


    44 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires